Vie du centre

LE GROUPE SHAMBHALA LIMOGES

vous souhaite une bonne et heureuse année du Chien de Terre

Qualités de cette année du Chien de Terre :

Intégrité – Loyauté – Joie – Générosité

Info importante :

en raison de la démission du Secrétaire Jérôme Marien, le mardi 20 mars dernier,

cette fonction est assurée provisoirement par la Présidente de l’association Silvia Legros.

Ce, jusqu’à l’élection d’un nouveau secrétaire.

Pour toutes informations sur les activités du Groupe Shambhala Limoges veuillez contacter désormais Silvia Legros : [email protected] – 06 13 17 78 73

SOIREE EXCEPTIONNELLE

mardi 27 mars 2018

Au cinéma Grand Ecran Ester

 de 20 heures à 22 heures

(Il n’y aura donc pas de méditation ce soir là au Groupe Shambhala Limoges)

Visio-conférence en direct avec Christophe André et Ali Rebeihi

depuis les studios de France Inter

Mardi 27 mars 2018 à 20h00

Avec Ali Rebeihi, Christophe André

Comprendre, exprimer, respecter ses émotions, intervenir subtilement sur elles, voici l’ambition de cette 2e édition. 2h de débats, d’éch…

Réservez vos places dés maintenant pour la conférence en direct de RADIO FRANCE.

Nombre de places limitées. Tarif habituel de la salle.

Les membres et amis du Groupe Shambhala Limoges sont invités à  se retrouver pour participer à cette conférence.

Si vous souhaitez vous joindre à nous, veuillez vous rendre sur le site internet du cinéma Grand Ecran Ester – Limoges et réserver votre place (10 euros pour la soirée).

Faites le dès que possible, le nombre de places est limité.

ACTIVITES A VENIR

Apprentissage Shambhala :

Niveau 3 – « Le guerrier dans le monde » – 31 mars et 1er avril enseigné par Chandali Pietrzykowska – pour toutes informations contacter : Silvia Legros : [email protected] – 06 13 17 78 73

Niveau avancé – « Les quatre Dignités » sur deux week-ends les 26-27 mai et 16-17 juin enseigné par Simon La haye (informations complémentaires à venir) – pour toutes informations contacter : Silvia Legros : [email protected] – 06 13 17 78 73

NIVEAU 3 DE L’APPRENTISSAGE SHAMBHALA

« Le guerrier dans le monde »

Enseigné par Chandali Pietrzykowska

week-end du 31 mars et 1er avril 2018

Enseignement en français – (traduction en anglais possible à confirmer)

Thème du niveau 3 : Ayant développé l’absence de peur par l’examen de nos tendances habituelles, nous souhaitons faire l’expérience de la vie sans se réfugier dans le « cocon ». Nous commençons à nous relier au monde de façon directe et à étendre notre courage à nos activités les plus variées.

Au programme : pratique de la méditation assise et marchée, causeries, périodes de silence et discussions de groupe.

Pré-requis : Le niveau 3 de l’apprentissage Shambhale est accessible aux méditants ayant suivi le niveau 2 : La naissance du guerrier.

Déroulement du week-end : Ce programme commence le samedi 31 mars à à partir de 9h jusqu’à 17h 30. Le dimanche 1er avril débute à 9h et se finis à 17h après la petite réception de clôture.

A propos de l’enseignante Chandali Pietrzykowska

 

Chandali Pietrzykowska a grandi au Canada et a rencontré le Bouddhisme alors qu’elle avait presque 20 ans. Elle a eu la chance de devenir l’élève de Chogyam Trungpa, un des plus grands maîtres bouddhistes de notre temps. Chogyam Trungpa a été un des pionniers dans la propagation du Bouddha- dharma en Occident. Il a aussi introduit les enseignements de Shambhala. Après plusieurs années de méditation et en essayant d’appliquer ces enseignements dans sa vie quotidienne à la fois comme femme, mère et grand-mère, Chandali partage maintenant le fruit de son expérience accumulé dans sa vie ordinaire d’être humain

Adresse : Centre de Yoga Allaman – 4 passage Montjovis – 87000 Limoges.
Coût du programme : 80 € (hors hébergement et repas) –
Etudiants et personnes sans emploi 40 € (hors hébergement et repas).

Pour information et inscription, merci de contacter :

Silvia Legros : [email protected] – 06 13 17 78 73

 

Qu’est-ce que « l’Apprentissage Shambhala »

Fondé par Chögyam Trungpa en 1976, l’Apprentissage Shambhala offre des enseignements fondés sur la vision qu’il existe en chacun de nous une source de sagesse éveillée que l’on peut découvrir, cultiver et manifester dans notre vie.

Cette voie est accessible à toute personne désireuse de développer, par la pratique de la méditation, une attitude de douceur et de vaillance dans sa vie. L’apprentissage Shambhala est un cycle de programmes contemplatifs pour méditants débutants et expérimentés. La technique de méditation utilisée est celle de l’attention et de la conscience. Elle est bénéfique pour tous les pratiquants, quels que soient leur tradition spirituelle ou leur style de vie.

La pratique de la méditation nous rend capable de voir précisément nos états d’esprit, sans essayer de les changer. Cette pratique cultive l’ouverture envers nous-même et ce qui nous entoure. En cela, elle transforme le regard que nous portons habituellement sur notre vie et sur le monde. Nos schémas trop connus deviennent plus transparents, laissant la place à une appréciation directe des situations.

Le premier cycle de programmes, « le coeur du guerrier », est organisé en 5 week-ends qui incluent l’apprentissage et la pratique de la méditation, des causeries données par un enseignant senior, des entretiens personnels avec un instructeur de méditation et des discussions de groupe.
Les niveaux 1 à 5 fournissent une fondation solide pour la pratique de la méditation fondée sur le couple attention/conscience, mettant l’accent sur le développement de l’authenticité, le sens de l’humour et la dignité au sein de notre vie quotidienne.

Ci-dessous vous trouverez les comptes rendus en texte et images
de nos dernières activités : notre Atelier mensuel et le stage sur la Bonté Fondamentale et d’autres événements passés.

Compte rendu

du dernier week-end sur la Bonté Fondamentale

 qui était enseigné par Tessa Racine les 10 et 11 mars derniers

sur le thème :

« Qu’est-ce que le réel ? La bonté fondamentale de la réalité » 

Nicole Laouenan – coordinatrice du programme

Place de la voie Shambhala dans le bouddhisme avec rappel des  3 grands courants :

Hinayana, Mahayana, Vajrayana.

La méditation entraine plus de présence aux perceptions, on explore le réel avec nos 5 sens, on tend à laisser les choses être ce qu’elles sont en utilisant les 3 prajnas (sagesse ultime) : écouter, contempler, méditer.

Notion de vérité relative (apparences) et vérité absolue (vacuité) et elles sont inséparables.

Evocation des 3 tours de roue du dharma : les 4 nobles vérités, le soutra du coeur, vajrayana

Travailler avec les 3 poisons (passion-attachement, agression, ignorance) pour se maintenir hors du cocon (égo)

Méditation cheval du vent

4 exercices : observer l’existence ou la non existence d’un objet, fermer les yeux et se laisser guider (se détendre et être en contact avec ce qui est), haiku, photos.

Miroir cosmique : espace et luminosité. Nature de l’esprit : brillante et lumineuse.

Compte rendu de l’Atelier du 28 novembre
dirigé par Shastri Simon LaHaye.
Nous étions un petit groupe de 9 personnes pour assister à cet atelier. Simon avait organisé son intervention en deux parties. La première fut consacrée à une approche originale et très intéressante de la pratique basique de la méditation. Trois mots clés ont structuré cette présentation en relation avec l’attitude vis-à-vis de la pratique formelle enseignée dans la tradition Shambhala. 1° La douceur – 2° la patience – 3° le sens de l’humour.
Cette manière de présenter la pratique, que souvent l’on peut voir comme ennuyante, difficile, rébarbative voire comme une lutte avec soi-même a vraiment interpellée les participants. Une atmosphère de curiosité et de détente s’est aussitôt installée.
Dans la deuxième partie de la  soirée, Simon a abordé un aspect important de la pratique de la méditation elle-ême, mais aussi de notre vie de tout les jours : les émotions.
Comme l’a souligné notre enseignant, nos sens de perception nous relient constamment au monde qui nous entoure, et nous sommes perpétuellement en réaction vis-à-vis de celui-ci. Après avoir expliqué le processus méditatif par lequel on entre en contact ave douceur, intelligence et curiosité avec nos émotions, Simon nous a invité à un petit exercice. Il nous a demandé de faire naître spontanément une émotion (désagréable ou autre) en nous-même et d’observer avec notre attention et notre conscience en éveil de méditant comment l’on réagissait, et de voir le processus ou le fruit de cette contemplation méditative.
Ensuite nous avons eu un échange ou chacun a été invité à partager son expérience.
Pour les pratiquants qui étaient présents, cet atelier a vraiment été très intéressant. L’originalité de cette approche de la méditation a interpellé. Et le Groupe de Limoges se fera un plaisir de réinviter Shastri Simon LaHaye.
  
 Quelques images de l’Atelier (avec nos excuses pour la mauvaise qualité de certaines photos)

Compte rendu du stage sur la Bonté Fondamentale
du 25 et 26 novembre 2017
enseigné par Catherine Eveillard
enseignante seinior de Shambhala

 

 

Thème du week-end : «  qui suis-je »

C’est dans une ambiance chaleureuse et conviviale que s’est déroulé ce stage de 11 participants, encadré par Catherine Eveillard, toujours aussi disponible et bienveillante.

Muriel Habert , Silvia, et Muriel ont collaboré à l’organisation de ce week end afin que tout se déroule au mieux.

Instructions pertinentes et séances de méditations ont jalonne ces deux journées, interrompues par des repas conviviaux pris en commun dans la cuisine du local.

Un repas au restaurent le samedi soir a permis aux participants de faire mieux connaissance et de resserrer des liens déjà existants.

Ce week end, paisible et amical  a permis à chacun de se connecter à « l’essentiel » …

Les participants ont apprécié ces deux journées et ont émis le souhait de se retrouver en janvier et en mars prochain  pour continuer l’enseignement, comme cela est prévu.

Certains ont formulé le vœu que le « Groupe Shambhala Limoges » organise d’autres rencontres sur différents thèmes afin d’échanger sur les pratiques et permettre  d’établir une forte cohésion du groupe.

Dans l’attente de nous revoir bientôt, toute l’équipe du Groupe Shambhala Limoges vous souhaite de  passez  de belles fêtes de fin d’année.

 

Quelques images du week-end de la Bonté Fondamentale

 

INFORMATION IMPORTANTE

Vous pouvez si vous le désirez télécharger de très nombreux textes d’enseignements traduits en français de Chögyam Trungpa Rinpoché et du Sakyong Mipham Rinpoché en visitant le site internet suivant :

 https://manjushri.shambhala.fr

Plus d’une cinquantaine d’enseignements ont déjà été traduits et d’autres sont en cours de traduction.

 

Enfin pour ce début d’année2018 nous vous offrons cette pensée du Sakyong pour votre contemplation et votre joie.
Bonne année à toutes et à tous.

 » Ces moments phares qui ponctuent notre calendrier et notre progression dans l’année, ainsi que dans notre vie, sont essentiels pour nous ré-ancrer et nous relier. C’est un moment où nous devons utiliser et incarner toutes nos pratiques et notre vision. Je veux encourager ici en particulier le sens de l’hospitalité et de la chaleur humaine, car c’est de notre propre sentiment de confiance et de bien-être que nous pouvons rayonner tel un phare et offrir un lieu de retrouvailles et de communication, particulièrement de nos jours où il est devenu difficile de respecter les principes humains les plus élémentaires comme la bonté, la décence, l’amour et l’expression de la bienveillance et de l’amitié. Ces thèmes resteront toujours d’actualité. Ils sont essentiels au bien-être de tout un chacun, et tout particulièrement au bien-être de la communauté. « 

 

 

 

 

 

 

Retour sur notre premier mardi du mois du 7 octobre

spécialement dédié aux nouveaux arrivants

Un moment riche en enseignements sur la méditation
et plein de chaleur humaine
enfin ce qu’est Shambhala tout simplement

avec Catherine Eveillard

Enseignante sénior Shambhala
et fondatrice du Groupe de Limoges

Résumé en images

 

      

                

 

Atelier du dernier mardi du mois
31 octobre

Toujours consacré à un atelier ou un enseignement Shambhala

UN ATELIER SUPER !
avec notre adorable Chandali

Vraiment, la soirée a été un petit moment exquis, comme nous les aimons bien au Groupe Shambhala Limoges et comme nous souhaitons maintenant
de plus en plus les recréer pour le bonheur de tous.
Mais s’il vous plaît soyez curieux et venez…

Le thème : Société éveillée… Qu’est-ce que ça veut dire ? Est-ce que ça veut dire TOUT-LE-MONDE ? et la photo d’illustration choisie par Chandali :
le Président Macron et son chien Némo, avait intriguée.
Mais il s’agissait en fait à travers cette image de montrer que l’être humain, malgré les responsabilités parfois énormes qui sont les siennes, pouvait aussi dans un instant de grande présence et d’ouverture faire preuve d’authenticité et manifester ce qui est au coeur des enseignements Shambhala : la Bonté Fondamentale.

 Ensuite, comme il s’agissait d’un atelier, où l’intéractivité, la participation et la communication avec et entre les participants est très importante, Chandali nous a invité par groupe de deux, à écrire sur une feuille de papier les aspects positifs et négatifs que nous considérions caractérisés la France et la société française en générale. Les avis des uns et des autres, le plus souvent partagés, furent vraiment très intéressants. Comme si la cartographie culturelle de notre société apparaissait à la lumière de ce qui nous rassemble dans le Groupe : l’ouverture du coeur et de l’esprit, la curiosité et aussi – on peut le dire – beaucoup d’espoir.

Mais comme l’a précisé Chandali durant son intervention : « ceci est l’affaire de tous, c’est à dire de chacun d’entre nous au niveau individuel. Les choses, le monde actuel dans tous ses drames sociaux, environnementaux, humains, ne changera pas grâce à un facteur externe, même (a-t-elle précisé) si la nature à un certain moment nous rappellera que – trop c’est trop – et dira STOP ! »

La soirée s’est terminée joyeusement autour d’un petit buffet, agrémenté d’un délicieux pain d’épices confectionné par Marie-Hélène (nouvelle venue), un gâteau au chocolat très goûteux apporté par Lydie et une petite bouteille de vin gentiment offerte par notre ami (l’ancien) Bernard. Michel, un ami de Ludivine nous avait rejoint pour la première fois et ce fut avec joie et dans une grande convivialité que nous avons conclue cette charmante soirée. Merci encore une fois à Chandali et aux 9 participants de cette atelier qui a marqué un petit tournant dans l’histoire du Groupe Shambhala Limoges.

 Petit résumé de cette soirée en images :

 

 

 

 

Contact pour toutes informations sur le Groupe Shambhala Limoges et ses activités :

Silvia Legros : [email protected] – 06 13 17 78 73

 

Voici un petit souvenir en image de notre dernière activité
au Centre de Yoga Allaman

LA VOIE DE L’APPRENTISSAGE SHAMBHALA

Niveau 5 : Ciel ouvert

qui s’est déroulé le week-end du 10 et 11 juin 2017

enseigné par Herbert Elsky

 

 

Compte rendu de la conférence publique de

Tessa Racine

du 26 janvier 2017 – au Café Littéraire de Limoges
 

A l’occasion de la deuxième conférence publique organisée par le Groupe Shambhala Limoges, nous avons demandé à Tessa Racine d’être notre conférencière.

« A quoi sert la méditation » tel était le thème choisi par Tessa. Une cinquantaine de personnes s’étaient déplacées au Café Littéraire. La plupart des personnes présentes n’avaient jamais médité.

Tessa a commencé son intervention en rappelant à l’auditoire que la médiatisation actuelle de la méditation s’incluait dans une approche laïque et non religieuse et que c’était aussi l’angle de son approche pour cette présentation. Elle a d’abord mentionné les découvertes croissantes des neuro-siences sur les effets positifs de cette pratique. Citant également le psychiatre Christophe André, Tessa a fait état des constats : diminution du stress et de l’anxiété, baisse et prévention des rechutes dans la dépression.

Elle a expliqué aussi le contexte laïc de la pratique d’aujourd’hui notamment à travers la méditation dite de pleine conscience. Il s’agit ici de sortir du cortex cérébral en abandonnant l’effort de la pensée analytique et du contrôle de la pensée. L’accent est aujourd’hui mis plutôt sur le ressenti qui est différent du contrôle mental.

Ensuite Tessa a expliqué les différentes techniques utilisées dans la méditation. Notamment la méditation dite « avec objet » : on entraîne son esprit a développer l’attention au souffle en utilisant les capacités naturelles de celui-ci. Il s’agit en fait de vivre l’instant présent. Puis Tessa a parlé de la posture du corps dans la pratique : on prend une posture digne et ouverte. Dans Shambhala a-t-elle précisé on parle d’un sentiment de dignité qui serait celui d’un roi ou d’une reine sur son trône. Il s’agit de se donner le droit d’être simplement un être humain. Le fait de voir ses propres pensées est un cadeau précieux. En sanskrit on traduit la mot méditation par shamatha qui veut dire « demeurer au calme ». L’esprit finit par se reposer en lui-même.

Ensuite Tessa a cité les expériences faites sous IRM. On constate a-t-elle annoncé les effets sur le cerveau au bout de 7 heures de méditation !

A ce stade de son intervention Tessa a invité les personnes présentes a faire l’expérience du fameux grain de raisin sec. Il s’agissait de faire une exploration de nos 5 sens de perception. Les personnes ont ressenti une certaine appréciation de l’instant. Cette capacité d’attention nous aide à transformer notre réalité qui devient alors plus brillante et vivante. La méditation nous met plus en contact avec notre réalité.

Ensuite est venu le moment d’expérimenter formellement la pratique elle-même de la méditation. Tessa a alors entrepris une méditation guidée durant deux à trois minutes. l’atmosphère était très posée.

Puis notre conférencière a invité l’auditoire à poser des questions. Les questions étaient diverses et variées. Est-il recommandé d’écouter de la musique durant la pratique ? Pour ceux qui n’ont jamais méditer, comment on fait ? Quelle différence il y a t-il entre méditation et relaxation ? Quand on a des pensées récurrentes comme le mépris qui nous agresse dans la journée comment s’y relier ? Doit-on attendre un résultat dans la pratique ? Est-ce que tout le monde est apte à méditer ? Et l’égo dans tout cela ?

Tessa a répondu à chacune de ces questions.

Enfin notre conférencière nous a laissé en nous invitant à réfléchir à cette citation de Frédéric Lenoir. « Si un être humain ne se pose jamais de questions sur le sens de la vie , son rôle sur la terre, sa nature d’être humain  etc , est-ce qu’il est vraiment un être humain? »